6 avis
La maison
Emma Becker
Rayon : Livre, Littérature, Romans.
Date de sortie : 21/08/19
A 23 ans, l'auteure décide d'aller vivre dans une maison close de Berlin. Son séjour de deux ans et demi lui permet de dépeindre la vie des filles et les coulisses de ce monde interdit.
JE DONNE MON AVISENVIE D'ACHETER ?
ManonG
Membre depuis le :
05/09/2018
16 avis déposé(s)
Surprenant

.

Captivant

.

Étonnant
Un roman repéré lors de la rentrée littéraire 2019 et qui me faisait de l’œil. J'ai finalement été un peu déçue de la tournure finale de ce roman mais il n'en reste pas moins un livre intéressant, qui soulève un sujet peu mis en lumière de cette manière : la prostitution vue par une "ex-prostituée". En effet, Emma Becker est allée vivre dans une maison close de Berlin afin de permettre à ce livre de voir le jour. On y découvre son expérience là-bas, certains clients (plus ou moins bizarres), ses collègues et la vie commune de la "Maison". C'est sûrement cette description des différents personnages qui m'a le plus intriguée malgré que j'ai trouvé certains passages très longs. Cela n'en reste pas moins un romain prenant, humain, qui invite à des questionnements et qui nous donne une vision différente du monde de la prostitution (légalisée en Allemagne).
Cet avis vous a été utile ?
Publié le mardi 17 décembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Stella50
Membre depuis le :
25/06/2019
4 avis déposé(s)
Étonnant

.

Intéressant
Roman pour le moins original! Même si j ai eu l impression de subir quelques longueurs, l auteure n'en reste pas moins captivante par l audace de son expérience, par la franchise des mots. Ça bouscule, interroge, étonne, émeut, choque. Ça n en reste pas moins la nature humaine.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le dimanche 29 septembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
C02
Membre depuis le :
03/02/2019
4 avis déposé(s)
Lassant

.

Trop long
Ce livre décrit le monde de la prostitution de maisons closes en Allemagne.
J’ai eu beaucoup de mal à aller au bout de ce livre, le sujet se traîne en longueur... Les seuls passages qui m’ont touché sont les portraits des prostituées et de certains clients de ces maisons closes, parfois touchants, parfois sordides. Le reste n’est qu’une succession de mots qui ne m’ont pas interpellé et ce ne sont pas les mots « crus » qui relèvent le niveau. Je suis finalement très déçue par ce livre.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le samedi 28 septembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Remilivres
Membre depuis le :
21/07/2019
1 avis déposé(s)
Réaliste

.

Violent

.

Sombre
Avec "La maison", Emma Becker nous plonge dans le quotidien d'une maison close de Berlin. Auteur et narrateur se confondent dans ce roman pour dresser le portrait sans fard des femmes et de leurs clients. Le style est direct, le vocabulaire est cru, mais ils offrent une immersion complète dans l'univers de la prostitution où tous les profils et tous les milieux sociaux se côtoient sans jamais se croiser sous le même toit d'une grande maison. La prostitution n'est pas un métier comme un autre contrairement à ce que pourrait laisser penser Emma Becker. Il reste un métier où la misère est palpable, qu'elle soit sexuelle, sentimentale ou financière.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le mercredi 25 septembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Karoll
Membre depuis le :
10/07/2019
1 avis déposé(s)
Compliqué

.

Captivant

.

Lassant
L'auteur nous entraîne dans le monde de la prostitution légale au sein de maisons closes en Allemagne. A travers sa propre histoire, elle retrace la vie d'un lieu clos, des clients, de l'amitié entre prostituées.
Son langage cru et la multitudes d'exemples peuvent lasser.
A lire si on souhaite voir l'humanite derrière la prostitution
Cet avis vous a été utile ?
Publié le mardi 24 septembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
pervenche23
Membre depuis le :
24/04/2019
4 avis déposé(s)
Émouvant

.

Choquant
Ce livre décrit la vie de l'auteure : elle a fait le choix de se prostituer pendant 2 ans dans une maison close berlinoise. Le but était d'écrire sur les femmes, celles que les hommes utilisent comme des objets pour satisfaire leurs désirs. Plutôt bien écrit, mais peut mettre mal à l'aise tant l'auteure parait avoir été heureuse de son séjour dans cette maison qui est devenue sa maison et son travail...
Cet avis vous a été utile ?
Publié le jeudi 19 septembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Ces avis sont également en ligne sur www.culture.leclerc.