6 avis
Le monarque des ombres
Javier CERCAS
Rayon : Livre, Littérature, Romans.
Date de sortie : 28/08/18
Un jeune homme pur et courageux, mort au combat pour une cause mauvaise (la lutte du franquisme contre la République espagnole), peut-il devenir, quoique s'en défende l'auteur, le héros du livre qu'il doit écrire ? Manuel Mena a dix-neuf ans quand il est mortellement atteint, en 1938, en pleine bataille, sur les rives de l'Èbre. Le vaillant sous-lieutenant, par son sacrifice, fera désormais figure de martyr au sein de la famille maternelle de Cercas et dans le village d'Estrémadure où il a grandi. La mémoire familiale honore et transmet son souvenir alors que surviennent des temps plus démocratiques, où la gloire et la honte changent de camp. Demeure cette parenté profondément encombrante, dans la conscience de l'écrivain : ce tout jeune aïeul phalangiste dont la fin est digne de celle d'Achille, chantée par Homère - mais Achille dans l'Odyssée se lamentera de n'être plus que le « monarque des ombres » et enviera Ulysse d'avoir sagement regagné ses pénates. Que fut vraiment la vie de Manuel Menas, quelles furent ses convictions, ses illusions, comment en rendre compte, retrouver des témoins, interroger ce destin et cette époque en toute probité, les raconter sans franchir la frontière qui sépare la vérité de la fiction ? L'immense écrivain qu'est Javier Cercas affronte ici ses propres résistances pour mettre au jour l'existence du héros fourvoyé, cet ange maudit et souverain dont il n'a cessé, dans toute son oeuvre, de défier la présence.
JE DONNE MON AVISENVIE D'ACHETER ?
Chocolatine
Membre depuis le :
28/05/2018
19 avis déposé(s)
Intéressant
Le style de l'auteur m'a passablement déroutée (il parle de lui-même à la 1ère ou à la 3ème personne selon les moments). L'auteur consacre autant de pages à la genèse du livre qu'à l'histoire de son oncle, j'aurais pour ma part apprécié que davantage de pages soient accordées à l'histoire de l'oncle et à la guerre d'Espagne, thématiques qui m'avaient attirées vers ce livre. Tout le questionnement de l'auteur autour de la nécessité d'écrire ou non ce livre est certes intéressant, mais beaucoup trop long et redondant à mon gout.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le lundi 24 juin 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Mister P.
Membre depuis le :
14/11/2018
4 avis déposé(s)
Captivant

.

Passionnant

.

Original
Javier Cercas s'est rendu célèbre grâce une fiction, celle des Soldats de Salamine adaptée au cinéma par David Trueba (ami de l’auteur et personnage truculent du livre par ailleurs). Il y racontait l'histoire du bon soldat républicain qui laissait la vie vie sauve au vilain franquiste pendant la guerre civile espagnole (1936-1937). "Le Monarque Des Ombres" son nouveau livre est l'exact contrepoint de ce récit chevaleresque. Ici, l'auteur espagnol se penche sur une histoire intime qu'il n'avait jamais voulu raconter, malgré les pressions exercées par sa mère, nièce du héros du livre, Manuel Mena, soldat de l'armée de Franco mort au combat à 19 ans seulement. Le portrait en uniforme de Manuel - quelque part entre le jeune Rimbaud et Tom Cruise dans Des Hommes D'Honneur - qui trônait dans la maison familiale du petit village d'Estrémadure, où l'écrivain puise un peu malgré lui ses racines, est le point de départ d'un récit double. D'une part Cercas nous raconte la genèse de son livre, sa volonté de ne raconter que la stricte vérité sur Manuel Mena, désirant se détacher de la légende familiale. D'autre part il y a le récit historique, à la rigueur scientifique implacable, de la vie du héros. Le Monarque Des Ombres est tout à la fois un récit captivant sur le travail d'écrivain, sur l'importance de ses origines - qu'on les acceptent ou non - et sur le récit historique. Une mise en abîme qui pousse l'auteur à se détacher complètement, par souci de vérité et d'absence de jugement, de l'histoire de Manuel Mena par un procédé littéraire assez amusant à lire. Manuel Mena ce héros, qui sans le savoir était tombé les armes à la main du mauvais côté de l'histoire, a enfin son histoire et, peu importe qu'elle soit belle ou pas, elle est parfaitement réussie!
Cet avis vous a été utile ?
Publié le lundi 7 janvier 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Steph
Membre depuis le :
29/05/2018
11 avis déposé(s)
Intéressant

.

Sombre

.

Émouvant
Je ne connais pas beaucoup l histoire concernant l Espagne et franco.
Javier Cercas perce les secrets de sa famille et le passé de l Espagne en écrivant sur un de ces oncles, franquiste, phalangiste mort à 19 ans. L auteur fait une lumineuse réflexion philosophique sur l héroïsme, la mémoire l héritage. Le livre est bien écrit. J ai bien aimé.
Bonne lecture
Cet avis vous a été utile ?
Publié le vendredi 4 janvier 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
GéradP
Membre depuis le :
29/05/2018
11 avis déposé(s)
Captivant

.

Émouvant
... Avec "Le monarque des ombres", Javier Cercas, nous fait pénétrer de plein pieds dans son histoire familiale. Il ressuscite, la mémoire de ce grand oncle Manuel Mena, tombé au Champs d'Honneur à 19 ans, du mauvais côté de l'histoire sous la bannière franquiste. L'auteur nous entraine, dans une belle écriture à l'assaut de ce tabou familial. Fallait-il masquer cet héritage? Fallait surtout oser, Javier Cercas l'a fait. A la fois captivant et émouvant, à lire.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le vendredi 28 décembre 2018
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
ajfdl
Membre depuis le :
25/05/2018
19 avis déposé(s)
Lassant

.

Ennuyeux
Un grand merci à la communauté des espaces culturels pour l'envoi de cet ouvrage du tres respectable Javier Cuecas.
J'avoue que c'est avec enthousiasme que j'ai ouvert ce livre et que c'est avec une certaine déception que je l'ai refermé. En clair,je me suis profondément ennuyé à la lecture de cet ouvrage dont je ne saurais définir le genre.Enquete , roman , fiction ,reportage , biographie ?Si le personnage de Manuel Mena est au centre de l'histoire , on se demande s'il n'est pas plutôt prétexte à une grande question , est -on certain de bien choisir son camp en cas de conflit et notre reconnaissance ne depend-elle pas de l'issue dudit combat.Mort à dix neuf ans , héros du village puis accusé d'avoir choisi le mauvais camp 80 ans après ,voilà de quoi se retrouver vilain petit canard d'une famille et susciter bien des commentaires,bien des interrogations.Laisser le personnage dans l'ombre pour éviter toute retombée sur la famille ou lui rendre l'hommage lié à ses convictions.
L'hésitation de Javier Cuecas se manifeste sans cesse dans cet ouvrage qui ,pour moi , ne parvient pas à démarrer, à provoquer la moindre empathie , la moindrecomprehension ,la moindre sympathie.j'ai déjà lu des ouvrages de Cuecas ,celui ci m'a paru fade , ennuyeux ,sans grand intérêtC'est mon modeste avis.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le samedi 22 décembre 2018
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
winymout
Membre depuis le :
30/10/2018
4 avis déposé(s)
Bouleversant

.

Captivant
Un livre qui m'a intéressé, malgré un sujet qui ne me semblait pas très facile à aborder, autour de la guerre d'Espagne. L'enquête menée par l'auteur pour chercher à connaitre ce grand oncle qui a perdu la vie en combattant dans les troupes franquistes, permet de suivre l'évolution de la pensée de l'écrivain. Le poids de la honte et de la culpabilité qu'il éprouve au début du récit pour cet ancêtre et une partie de sa famille de cette époque semble s'alléger peu à peu. Et si les questions posées n'ont toujours pas de réponses, je crois que ce jeune homme de 17 ans, comme tous nos ancêtres , comme nous tous, faisons toujours les choix qui nous paraissent les meilleurs au moment où nous les vivons. Cela fait réfléchir sur le fait que nous portons trop souvent des jugements.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le vendredi 21 décembre 2018
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Ces avis sont également en ligne sur www.culture.leclerc.