4 avis
Par les soirs bleus d'été
Franck Pavloff
Rayon : Livre, Littérature, Romans.
Date de sortie : 21/08/19
Détélina habite seule avec son fils Léo, un enfant particulier qui vit dans son propre monde fait de rituels de dessins et de couleurs. Dans leur village de montagne, de mines désaffectées et de tourisme, un jeune Ukrainien du Donbass arrive un jour, à la recherche de ses origines. Léo accepte sa compagnie.
JE DONNE MON AVISENVIE D'ACHETER ?
Llucie
Membre depuis le :
21/07/2019
1 avis déposé(s)
Émouvant

.

Passionnant

.

Génial
Livre très bien écrit qui nous permet d'imaginer sans problème l'environnement dans lequel évoluent les personnages. Récit émouvant et captivant, une belle découverte!
Cet avis vous a été utile ?
Publié le dimanche 17 novembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
gavroche
Membre depuis le :
28/11/2018
8 avis déposé(s)
Surprenant
Livre attachant qui nous entraîne dans l'univers de Lewis Caroll et de Rimbaud. Où les motos vertes deviennent sauterelles, où une simple carte bouleverse la vie de deux êtres. On est touché par cet enfant extra-ordinaire dont la vie est une palette de couleurs. C'est aussi un fabuleux hommage aux "gueules noires" de tous les pays. Lisez ce livre, vous ne le regretterez pas !
Cet avis vous a été utile ?
Publié le jeudi 14 novembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
fusionvq
Membre depuis le :
29/12/2018
3 avis déposé(s)
Émouvant

.

Surprenant

.

Original
D'abord le titre tiré d'un poème de Rimbaud est attirant. L'histoire nous emmène dans les Cévennes où vivent une mère et son fils hors du commun, peut-être autiste même si ce n'est jamais clairement dit et où arrive un curieux étranger. La rencontre de ces 3 personnages originaux apporte tout au long du roman, mystère, émotion et comme un air de liberté.
Cet avis vous a été utile ?
Publié le jeudi 14 novembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
jml38
Membre depuis le :
09/09/2019
4 avis déposé(s)
Émouvant

.

Passionnant

.

Surprenant
Un très beau roman qui envoûte par sa prose magnifiquement poétique, où le monde merveilleux d’Alice se mêle à celui de Détélina, lui permettant d’accompagner son fils Léo qui l’a « devancée dans la Maison du miroir ».

Passionnée et hantée par l’histoire d’une époque révolue peuplée de mineurs de fond, dont un père inconnu parti vers des cieux plus radieux, Détélina s’est repliée sur elle-même, se consacrant à son fils avec sa logique d’enfant extraordinaire dans son univers coloré, et à sa mère pour qui elle est devenue la gentille demoiselle à l’odeur de calendula.

« Elle est en solitude depuis longtemps », pour reprendre les termes de l’auteur, avouant à sa mère : « c’est étrange, j’aime des gens qui n’existent plus... ou comme toi, maman, qui existes si peu...ou comme Léo qui n’existe que pour lui...».

Son fragile microcosme va cependant être bouleversé par l’arrivée de Stepan, sur un vieux side-car vert que Léo adopte et appelle «sauterelle». Un homme dont elle ne sait pas ce qu’il fuit ou ce qu’il recherche, avec ses souvenirs d’un autre pays minier meurtri par la guerre, ses cicatrices physiques et morales, ainsi qu’une carte postale d’un coin de France nommé Montagne Perdue, un trèfle à quatre feuilles et les poèmes de Rimbaud, en héritage du passé de son père.

Je ne peux que vous inviter à vous laisser séduire par cet émouvant récit dans lequel « les merveilles d’Alice et les illuminations de Rimbaud vont à l’unisson à travers la Montagne Perdue », « territoire où viennent s’échouer des mémoires égarées ».
Cet avis vous a été utile ?
Publié le vendredi 8 novembre 2019
Ce titre a été testé pendant un mois maximum.
Ces avis sont également en ligne sur www.culture.leclerc.